dante fumetto

Un Dante indépendant et multiforme

En lisant Dante, au cours des 20 dernières années, j’ai eu au moins deux étapes illustratives. La première dramatique: tous les designs étaient du pur désespoir. Puis, dans la deuxième lecture, un Dante est né lentement, perplexe et effrayé qui m’a donné plus de dessins comiques, jouant également l’enfer. J’ai donc mélangé les deux substances, le drame et la comédie, laissé certains monstres de la première phase repositionnés dans une atmosphère profane et plus légère, comme une bande dessinée, et donné la liberté aux visions qui se sont libérées du poids de la tragédie. Comme le dit Calvino dans ses leçons américaines, le défi est de faire coexister légèreté et lourdeur. Lors de la troisième lecture, lorsque cela était nécessaire, j’ai ajouté des vues que j’avais ignorées et auxquelles je n’avais pas à juste titre laissé de la place. Le résultat est un Dante Indie (indépendant), non canonique, pas en plâtre, qui souhaite toucher des lecteurs de tous âges (certainement à partir de 10 ans en raison de la complexité des sujets abordés) et nous faire réfléchir sur notre condition humaine, car seul le grand poète a réussi à faire.

196 illustrations


Guardaci ben! Ben son, ben son Beatrice!
Come degnasti d’accedere al monte?
non sapei tu che qui è l’uom felice?